Je vais bien

35298569_2185142318380966_4255401580527878144_n

Je sors d’une période de grand vide intersidéral interne. Et ce, à cause de ma copine Cortisone qui m’a rendue complètement dingo. En effet, cette petite détraque un tas de choses dans le corps et l’esprit. Ce fût une période plutôt désagréable avec une sensation d’être à côté de mes pompes tout le temps. Un état fébrile constant qui fatigue énormément. J’en ai beaucoup pleuré, j’ai cru que ça ne s’arrêterait jamais.

Lire la suite

Publicités

La goutte d’eau

echo.jpg

L’autre jour, je me regardais dans le miroir après la douche. Amaigrie, plutôt blanche, beaucoup de veines et veinules apparentes au niveau de Catherine (mon PAC). Inquiète, j’observe ma peau et je remarque qu’elle a une drôle de couleur, surtout du côté gauche (le côté de Catherine) – une sorte de gris.

Je passe le weekend sans trop m’inquiéter car de toutes façons, y a personne à l’hosto le weekend. Le lendemain j’ai un peu mal quand même dans le bras. Il me semble gonflé. Je passe la nuit.

Aujourd’hui, je vois ma mère, je lui montre. On se dit qu’on va mesurer avec un mètre ruban histoire de voir si on flashe ou pas. Le bras gauche fait 2 cm de plus de diamètre que l’autre. Merde.

Lire la suite

Je ne suis déjà plus la même

18bb309c353d5d541f427782063be90d

Ça c’est moi quand je serai guérie sur un vrai radeau (Photo : Robert Doisneau)

C’est étrange, quand je repasse les différents articles de ce blog et que je vois les photos postées, je ne me reconnais plus sur certaines d’entre elles. J’ai l’impression que mon visage a changé. Peut-être qu’il s’affirme plus, moins « enfant », plus adulte…

Cette transformation physique qui ne me faisait pas si peur (perdre mes cheveux n’a pas été un si grand choc pour moi) est quand même en train de me faire un peu flipper. La personne que je vois dans la glace aujourd’hui ressemble de plus en plus à quelqu’un de malade. Autant avant j’arrivais à « masquer » le cancer avec foulards et autres turbans, maintenant je commence à perdre mes cils et la fatigue accumulée due aux chimios me creuse des cernes immenses. J’ai aussi énormément maigri depuis mon passage en soins intensifs.

Lire la suite

Les petits bobos du quotidien d’une meuf en chimio

518a6661e8e2063e834655bc95bf21b9

Il est cinq heures du mat’ et ça fait trois heures que je tourne dans mon lit pour tenter de retrouver le sommeil. J’ai beau avoir ouvert un bouquin, fait une méditation guidée, rien n’y fait. Mon corps a décidé qu’il était l’heure de ne plus dormir. Et pourtant aujourd’hui j’ai une chimio qui m’attend et j’aurais aimé être reposée plutôt qu’en manque de sommeil.

On m’avait pourtant prévenue, sous corticoïdes, j’aurai tendance à être comme une pile électrique, boostée à bloc. Et donc tellement à bloc que ça peut causer aussi des insomnies. Me voilà donc dans mon lit à vous écrire car le sommeil ne vient plus et je vais me résigner à tenter de le trouver car ça ne sert à rien de forcer, je dormirai bien cet après-midi.

Lire la suite

Mon chemin de vie

34035350_2176211409274057_8676391063897767936_n

Ce soir, j’ai réalisé un truc vachement important.

J’étais en train de lire un bouquin sur ma terrasse et puis je me suis levée d’un bond. Il fallait que j’aille me raser la tête. Marre de sentir des petits cheveux éparses qui restent malgré tout plantés là haut alors qu’ils n’ont vraiment plus lieu d’être. Je parlais justement ici de mon rapport à mes cheveux et du fait que ces bâtards étaient en train de repousser, mais seulement certains – en mode pas du tout disciplinés. Le petit crâne de poussin, c’est mignon un temps, mais ça commençait à me lasser. Assumons pleinement le fait de ne plus avoir de cheveux et rasons tout.

Lire la suite

Au fait, je fais aussi des vidéos #2

Mai 2018

J’ai reçu beaucoup de messages me demandant comment j’allais, si j’allais mieux suite à ma dernière hospitalisation, si j’étais bien reposée. Oui oui oui et oui. C’est trop mignon d’avoir autant d’attention de la part de parfaits inconnus. Vous êtes des petits amours. J’essaie de répondre à tout le monde et ça me tient super à cœur de le faire.

On me demande souvent à quoi je passe mes journées et si je ne trouve pas le temps trop long. Le temps trop long ? Mes journées sont trop courtes ! J’ai toujours eu mille projets dans ma petite tête qui tourne à 100 à l’heure. Même du fin fond de mon lit, j’ai des projets. Même malade, en chimio, j’ai des projets.

Lire la suite

Trauma artériel #1

**Avertissement, ne lisez pas ce qui suit si vous avez une âme sensible, du sang va gicler sur votre écran**

Il y a une semaine, j’ai débarqué aux urgences car j’avais 38 de fièvre et une respiration très très faible et saccadée. M’habiller et marcher jusqu’à la voiture pour que mon père m’emmène à l’hôpital a été un vrai effort pour moi.

Arrivée aux urgences, mon cas est pris plutôt au sérieux. Normal, une nana en chimio qui fait un pic de 38.6 de fièvre, normalement, c’est un cas « grave ». Urgent.

Lire la suite