Lettre à mon corps

DSCF5364b.jpg

Cher corps,

D’aussi longtemps que je m’en souvienne, tu as toujours fonctionné correctement, voire parfaitement.

Tu fais un super job depuis 28 ans et je n’ai jamais pris le temps de te remercier pour tout le travail que tu fournis chaque jour.

J’avoue avoir été rarement à ton écoute. J’ai pris pour acquis le fait que tu fonctionnes sans difficultés. Je n’ai pas écouté les signaux d’alarme que tu m’as lancé ces dernières années.

Pardon pour cela.

Aujourd’hui, tu souffres. Le traitement qu’on t’inflige t’affaiblit. Malgré tout, tu es là et tu essaies de faire ton job au mieux. Il y a une guerre qui s’est déclarée en toi et elle est difficile à gérer. Tu dois être sur plusieurs fronts à la fois, c’est extrêmement fatiguant.

Je voulais te remercier et te dire que je réalise à quel point je suis chanceuse d’avoir un corps qui, malgré la fatigue du traitement et les douleurs, se bat pour guérir.

Promis, bientôt, cette période difficile ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

Publicités

2 réflexions sur “Lettre à mon corps

  1. Chère Alice
    Nous nous reverrons un jour ou l’autre
    Si vous y tenez autant que moi
    Prenons rendez-vous
    Un jour n’importe où
    Je promets que j’y serai sans faute ..
    Comme l’écrit C Aznavour

    A Bruxelles à Bordeaux à Santiago n’importe où dans le monde.
    Amitiés

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s