Ma vie pendue à un fil

soins intensifs

Je vous assure qu’il valait mieux ne pas vous montrer ma tête

Pour ceux qui me suivent sur Instagram, vous avez peut-être suivit mes dernières aventures hospitalières. Pour le coup, il s’agit d’une sacrée aventure dont je me serais  bien passée. Et j’ai vraiment besoin de vider mon sac ici sur le blog.

Depuis la première chimio, je m’étais plainte d’avoir des petits soucis respiratoires. Une respiration sifflante comme de l’asthme, de la toux et des douleurs au thorax à l’inspiration. J’ai été quelques fois aux urgences pour faire vérifier tout ça, j’en ai parlé au médecin qui me suit. Rien de trop inquiétant selon le personnel médical, sûrement les effets de la Bléomycine sur mon organisme.

Bléo

J’ai donc fait des tests respiratoires après chaque chimio pour un suivit de près de cette toxicité pulmonaire.

A la dernière chimio, on m’a administré la full dose de ma meilleure copine bléo, et ma respiration a commencé à se faire très saccadée, très haletante, et j’ai aussi remarqué que mon cœur battait à une allure anormale, causant un vrai essoufflement au moindre effort. Je toussais beaucoup.

Les médecins avaient dit que ce n’était pas si grave, j’ai laissé passer.

J’avais d’ailleurs une épreuve respiratoire prévue mardi pour encore vérifier l’état de mon souffle et de mes poumons…

Sauf que mardi, je me suis retrouvée aux soins intensifs.

Là, j’ai compris que c’était pas du tout de la rigolade, cette toxicité pulmonaire, et qu’on avait peut-être un tout petit peu sous-estimé la gravité de la chose.

Que ma vie, en fait, elle tenait vraiment à un petit fil.

_

J’écrirai encore sur cet épisode traumatisant, mais pas tout de suite. Je crois que j’aurai besoin d’un peu de temps pour m’en remettre. Mais le blog est un super moyen de vider ce que j’ai sur le cœur.

Publicités

4 réflexions sur “Ma vie pendue à un fil

  1. Oh désolée de lire ce que tu viens de traverser… J’espère que tu trouves un peu de répit. Tu as eu ta doses d’émotions fortes et d’épreuves… Plein de bises et continue à écrire. Les mots sont comme magiques, ils nous soulagent et nous redonnent du pouvoir sur nos vies quand elles semblent nous échapper. Plein de courage et gros bisous!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s