Cet article ne parlera (presque) pas de cheveux

41837174_816425888748545_7011368367932047360_n.jpg

A la journée sans voitures, j’étais même sur mon vélo !

J’écoute cette musique très fort dans mon salon et ça me donne plutôt la patate. J’avais prévu de faire un petit article concernant ma repousse de cheveux. Finalement je sais pas si c’est vraiment de ça dont j’ai envie de vous parler.

Mes chimios sont terminées. C’est vraiment trop cool, je commence à retrouver un peu d’énergie et la perspective de ne plus (jamais!) avoir de chimio est plutôt jubilatoire. J’ai l’impression d’avoir une jolie autoroute bien plate face à moi avec un beau bitume sur lequel je pourrais faire du skate sans avoir peur de tomber. Avant, je voyais plutôt ça comme une grosse randonnée avec plein de dénivelé et des cailloux et des grosses pierres (et en plus, je marchais les yeux bandés). Je sais pas si cette métaphore vous parle mais moi c’est ça que je ressens.

Demain, on est lundi. Et le lundi, c’est normalement le jour de ma chimio (toutes les deux semaines hein, faut pas abuser non plus). Sauf que demain au lieu d’aller me faire injecter des produits chimiques dans les veines (qui me mettent K.O pendant toute la semaine qui suit), je vais me faire injecter un produit radioactif qui va permettre d’aller regarder dans mon corps si Crabby est bien parti. En gros, je vais faire un pet scan de bilan de fin de traitement.

Je suis plutôt confiante. Je n’ai pas peur. Je crois que je n’ai jamais vraiment eu peur durant ces 6 mois (sauf pour la pneumonie, j’avoue). J’avance, sereine, vers la suite de ma vie.

Depuis quelques semaines, je souffre énormément du dos. J’ai des douleurs atroces en passant de la position assiste à debout et en faisant certaines mouvements. A tel point que hier matin, je me suis fait un énorme claquage. J’ai jamais eu ça, c’était plutôt douloureux et traumatisant. Finalement je m’en sors bien, je dois faire des étirement pour détendre mon dos meurtri qui a subi, malgré lui, pas mal de tensions durant les 6 derniers mois. J’ai entendu que c’était plutôt courant dans des cas de traitements lourds et longs comme ce que je viens de subir. Ça ira sûrement mieux dans quelques semaines… Mais je me rends compte que je dois faire attention et reprendre le cours de ma vie en mode mollo.

En attendant, mes cheveux poussent, je suis même allée faire tailler cette chevelure de poussin rebelle histoire de ressembler à quelque chose de correct.

J’ai plus trop fait de vidéos. La dernière, si vous ne l’avez pas encore vue, se trouve ici.

Je vous embrasse tendrement et je vais me faire chauffer une bouillotte pour soulager mon dos douloureux ❤

4 réflexions sur “Cet article ne parlera (presque) pas de cheveux

  1. Tiens-nous au courant, hein!

    Et pour l’Andalousie, c’est quand tu veux… mais de pre´férence quand on y est aussi!

    Bises

    Tonton Zidrou

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s