Joie de vivre

53221708_474791219721077_9184270774851076096_n.jpg

J’ai la gorge un peu nouée en écrivant ces quelques lignes.

Cet après-midi, j’ai pris un petit cahier et j’ai retracé les événements marquants de ma petite vie. Des émotions vives ont ressurgi à la pensée de certaines événements douloureux de mon passé.

J’ai toujours tout vécu tête baissée en me persuadant que tout aillait bien malgré les épreuves difficiles que j’ai traversées à l’époque (et je ne parle pas de mon cancer, je parle de ce qui s’est passé avant). Je pense que j’ai une grande capacité à optimiser et à ne voir que le positif dans tout – mais peut-être qu’à l’époque je ne me suis pas autorisée à vivre ma propre peine et à laisser mes émotions me traverser. J’ai préféré nier ces émotions plutôt que de les laisser émerger, de peur de perdre totalement le contrôle. A force de cacher tout ça, j’ai fini par être sous tension continue sans jamais pouvoir baisser la garde. L’enjeu aurait été trop grand ; j’avais dépassé mes propres limites, pas de retour en arrière possible.

Avec le recul, je me rends compte que je me suis aussi beaucoup adaptée à ce que je pensais que les autres attendaient de moi sans vraiment me permettre d’exister pour moi, pour ce que je suis vraiment. Je me suis convaincue que j’empruntais un chemin que j’avais choisi mais je savais intérieurement que je ne suivais que celui qu’on avait tracé pour moi.

Aujourd’hui, je prends le recul nécessaire pour analyser les 5 dernières années. Selon moi, il s’est passé un truc, un déclic, qui a fait que tout s’est dégradé petit à petit et qui m’a mené à l’expérience du cancer. L’estime que j’avais de moi-même, au fil des dernières années, s’est complètement dégradée ; je pensais que je n’étais plus bonne à rien suite à une longue période de chômage. J’ai aussi perdu la foi en l’amour suite à une rupture très douloureuse. Ces émotions refoulées qui découlent de ces événements m’ont cassées dans mon être intérieur. Quelque chose s’est brisé en moi. J’étais incapable de me projeter dans le futur. A quoi rimait cette vie ?

J’étais incapable de me remettre dans un circuit, j’avais la sensation de flotter sans but sur des eaux stagnantes alors que les autres étaient en train de naviguer sur une rivière qui coule à flot.

Je suis intimement persuadée que j’ai en quelques sortes crée ce cancer pour m’offrir une seconde vie. D’ailleurs, l’intuition profonde que j’avais d’avoir un cancer bien avant mes résultat n’est pas anodine. Sans lui, je serais encore enlisée dans mes schémas d’avant et je n’aurais pas pu prendre la distance nécessaire pour réaliser tout ça.

Je commence donc une nouvelle vie avec une certaine joie de vivre retrouvée. Et même si je ne sais pas encore trop où je vais ni comment me reconstruire, j’ai confiance en ce qu’il adviendra de moi. J’ai quand même survécu à un cancer donc qu’est-ce qui pourrait bien m’arriver de pire ?

PS : je pense que je suis d’autant plus « nostalgique » en ce moment car toute cette aventure a commencé il y a un an exactement.

3 réflexions sur “Joie de vivre

  1. Je t’avoue avoir beaucoup de mal avec ce genre de pensées…Je me demande qui, objectivement, voudrait se créer un cancer? En même temps, si ça peut t’aider toi ou d’autres à construire une vie qui te ressemble, c’est déjà ça…mais sérieux, y’a plus soft et moins risqué comme souci de santé 🙂

    J'aime

    1. Coucou, oui je suis d’accord, chacun son point de vue 🙂 et ce n’est pas parce que je dis que j’ai l’impression que c’est moi qui l’ai crée que c’est bon pour toutes les personnes qui souffrent de cette maladie. Et bien entendu je ne souhaite à personne de vivre ce que j’ai vécu. J’essaie d’y voir un peu plus clair sur mon fonctionnement 😉 je te conseille le très beau documentaire Netflix « Heal » qui traite du pouvoir du mental sur notre guérison. Belle journée ❤

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s